Manifs inter-syndicales 29/09 & Rencard après manif à la Rétive – Alès

Des manifs intersyndicale pour le pouvoir d’achat, les droits des travailleurs et contre la réforme des retraites auront lieu le 29 septembre partout en France.
A Alès un rdv est donné à 10H30 devant la sous-pref.

Après cela on pourra se retrouver à partir de 12h à la Rétive pour partager un verre et un casse croûte lors d’un apérUtopie de rentrée et discuter de l’actualité, des luttes et qui sait des désirs de révolutions!

Exploités énervés

Publié dans Luttes sociales, Tracts du collectif | Laisser un commentaire

Omelette géante contre un meeting de l’équipe de Zemmour – 21/03 – St Ambroix

Publié dans Tracts du collectif | Commentaires fermés sur Omelette géante contre un meeting de l’équipe de Zemmour – 21/03 – St Ambroix

Alès – Rassemblement contre la guerre en Ukraine – Vendredi 4 mars – 18h

CONTRE LA GUERRE DE POUTINE ET DE L’OTAN,
SOULEVONS-NOUS EN UKRAINE, EN RUSSIE, EN FRANCE !

Les guerres des dirigeants, les intérêts des riches, ne sont pas les nôtres, à nous travailleurs, chômeurs, exploités de tous les pays.
Pourtant, ce sont nous, prolétaires civils ou militaires des deux côtés, qui en faisons les frais.

LEURS GUERRES FONT NOS MORTS.

Nous paierons tous le prix de la guerre indirecte que se livrent les États occidentaux et la Russie. Les classes populaires ukrainiennes
meurent ou partent en exil. Celles de Russie sont réprimées dans les manifs et paieront financièrement les dépenses militaires
russes. Ici, on paiera la flambée des prix (en particulier du gaz), sans compter le risque d’élargissement du conflit à toute l’Europe…

Contre l’intervention du dictateur Poutine en Ukraine !
Contre la répression de l’État russe au Kazakhstan comme dans les rues de Moscou !
Contre l’union sacrée derrière Macron et l’OTAN !
Contre les intérêts économiques des capitalistes français, européens, occidentaux !

Les seules perspectives, ce sont des révoltes et des soulèvements de la classe des exploités d’Ukraine, de Russie, d’Allemagne, de
France… Les travailleurs kazakhs, dans la foulée des Gilets jaunes et des combattants de Hong Kong et d’ailleurs, ont mené une
lutte féroce. A nous tous de reprendre ces combats !

Nous ne pouvons compter que sur nos propres forces pour arrêter les catastrophes écologiques, sanitaires, économiques et militaires
qu’ils nous préparent et renverser le système capitaliste mortifère.

À bas la guerre !
Vive l’internationalisme !
Vive la révolution !

Rassemblement devant la sous-pref d’Alès
VENDREDI 4 MARS à 18H

En PDF

Publié dans Luttes sociales, Tracts du collectif | Marqué avec | Commentaires fermés sur Alès – Rassemblement contre la guerre en Ukraine – Vendredi 4 mars – 18h

La prochaine cantine de la Rétive aura lieu le DIMANCHE 13 FEVRIER

Avec un premier service à 12 h, suivi d’un second vers 13 h si nous sommes nombreux.

Menu :
•    Feijoada (avec ou sans viande)
•    Assortiment de fruits et crudités en accompagnement
•    Flan aux œufs

Préparé par nos cordons rouge et noir, ce repas sera proposé à prix libre. Il s’agit de se retrouver mais aussi de soutenir la Rétive pour permettre à ce lieu de survivre…

Les boissons ne sont pas prévues au menu mais il est possible d’en apporter à partager.

On se charge du solide. On compte sur vous pour le liquide !

Bibliothèque La Rétive
42 rue du faubourg d’Auvergne – Alès

Apérutopie chaque vendredi à partir de 19h30
(auberge espagnole, rencontres informelles, musique bienvenue)

Publié dans Tracts du collectif | Commentaires fermés sur La prochaine cantine de la Rétive aura lieu le DIMANCHE 13 FEVRIER

Verdict des inculpés du 13/12 – Alès – 7/02 – 8h30

Le gouvernement utilise le droit comme bon lui semble…

Quand cinq habitants du bassin alésien reçoivent des contraventions de 135 € pour « rassemblement interdit sur la voie publique… », sans n’avoir jamais subi de contrôle d’identité, nous nous interrogeons sur ce nouveau pouvoir que semble avoir les forces de l’ordre.
Les flics verbalisent des personnes simplement parce qu’ils l’ont décidé. Ils justifient leurs actes (en l’occurrence, dans l’affaire qui nous concerne, l’absence de contrôle d’identité) par des calembredaines et autres coquecigrues. Celles-ci sortent tout droit de leur imagination alors que — faut-il le rappeler — ils sont assermentés…
Certes, ces procédés ne sont pas nouveaux. Ils font partie d’un arsenal rodé depuis des années dans les quartiers populaires, où la manipulation de la vérité, la répression et la violence policière s’exercent au quotidien en toute impunité.
De plus, sur les bancs des tribunaux, les condamnations prononcées révèlent le véritable rôle de la justice : se mettre au service de l’État et des intérêts de la classe dominante, toujours au détriment des classes sociales défavorisées.
Nous constatons une fois de plus avec cette affaire que les mouvements sociaux font peur au gouvernement. Face à cette peur, ses outils répressifs, bien huilés, sont la matraque, l’amende et la prison. L’État veut nous acculer pour nous faire taire. Mais il ne fait que renforcer l’idée que les luttes pour la justice sociale et la liberté sont plus que jamais nécessaires.

Plus d’info sur:
www.defensecollectivegj.noblogs.org

Tract en Pdf – Ici

Publié dans Luttes sociales, Tracts du collectif | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Verdict des inculpés du 13/12 – Alès – 7/02 – 8h30

Pour un antifascisme révolutionnaire

Dans la continuité d’une lente et irrésistible avancée idéologique depuis les années 1980, l’extrême-droite occupe de plus en plus le terrain des luttes. Elle a repris les manifestations de rue lors de l’instauration du PACS à la fin des années 1990 et plus encore contre l’extension du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels avec la loi dite du « mariage pour tous » en 2012-2013. Ces manifestations portaient alors clairement et uniquement des valeurs conservatrices et réactionnaires (homophobie, sacralisation de la famille…).

Plus récemment, elle s’est investie dans le mouvement des Gilets jaunes. Au-delà d’un soutien du Rassemblement National, vite freiné par la dimension insurrectionnelle du mouvement, les groupes et partis à sa droite (et notamment divers groupuscules fascistes) ont participé dans un premier temps au mouvement en tentant d’y diffuser leurs mots d’ordre : rejet de l’immigration, préférence nationale, appel à l’armée… et en cherchant à contrer, voire à attaquer physiquement les militants considérés de « gauche » ou antifascistes. Bien heureusement, la dynamique solidaire et égalitaire du mouvement les a mis en échec dans leur tentative de récupération. Ce qui c’est bien souvent soldé par des attaques de ces nervis contre les manifestations des Gilets jaunes, pensant imposer par la force leur idéologie.

Lors du mouvement contre le Pass sanitaire, l’extrême-droite est beaucoup plus présente : chacun à sa place, du soutien médiatique du RN aux actions coup de poing des groupuscules fascistes (comme les Identitaires, la Ligue du Midi ou des bandes de skinheads), en passant par les manifs respectables des Patriotes ou la présence massive dans les manifestations de groupes conspirationnistes diffusant leurs théories farfelues aux relents nauséabonds (fréquemment antisémites…). L’extrême-droite a cherché à imposer son hégémonie idéologique : orienter le discours vers un rejet des mesures sanitaires (masques, distanciation sociale, vaccin…) au nom de prétendues libertés individuelles. En réalité, derrière cette soit disant défense des libertés prend corps une nouvelle forme d’eugénisme chère au fascisme : le virus ne tuant « que » les vieux ou les faibles, les forts s’en sortiront. Les lois de la Nature (et/ou divines) seront préservées. Pour ce faire elle a imposé physiquement dans les manifestations et sur le champs théorique l’interdiction d’amener toute autre critique de la gestion de la pandémie et notamment de la logique qui guide les mesures gouvernementales : le primat de l’économie sur la santé publique. Se proclamant « nouveaux résistants », « défenseurs de la liberté », une extrême-droite composite a globalement pris le contrôle du mouvement. Le rôle de Réinfo Covid est déterminant dans cette entreprise. Cette officine cultive d’ailleurs ses proximités avec nombres de groupes d’extrême-droite voire fascistes : Manif pour tous, Civitas, Conseil National de Transition, Égalité et réconciliation… Continuer la lecture

Publié dans Luttes sociales, Tracts du collectif | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Pour un antifascisme révolutionnaire

Contre l’extrême droite, c’est dans la rue qu’ça s’pass !!!!

Rassemblement contre l’extrême droite
Dimanche 9 janvier à 14h place des martyrs, Alès

L’extrême droite s’agite particulièrement depuis quelques années.

Elle a tenté de noyauter le mouvement des Gilets Jaunes, mais ses sbires se sont fait virer presque partout (et à Alès, c’est sûr !). Ces mêmes groupes, allant des hooligans à l’Action Française, en passant par la Ligue du Midi, du Conseil National de Transition au RN et bien entendu Zemmour, se sont frottés de différentes manières au mouvement anti-pass. Certains ont attaqué physiquement des groupes présents dans les manifs (Montpellier, Toulouse, Lyon), d’autres les ont infiltrés et manipulés.

Avec l’approche des élections présidentielles et la propulsion de Zemmour, l’appel des sirènes se fait assourdissant : il faut battre l’extrême droite par les urnes !

Or, tant que la société reposera sur des bases capitalistes, d’injustices sociales et économiques, il y aura de l’extrême droite !

Le capitalisme nourrit l’extrême droite : il en a besoin, le racisme est son outil de division des travailleurs et des précaires pour faire perdre toute conscience de classe.

Et l’extrême droite se nourrit du capitalisme : elle sait que le capitalisme est prêt au fascisme pour préserver ses intérêts économiques si le risque de soulèvement de masse lié à la paupérisation, qu’il induit lui-même par sa recherche de profit infini, se fait sentir. Le capitaliste Bolloré et son empire médiatique en soutien inconditionnel de Zemmour en est une parfaite illustration.

La démocratie représentative n’a pas stoppé la gangrène de l’augmentation du chômage, de l’appauvrissement des travailleurs, des étudiants, des retraités…les inégalités perdurent, les perspectives d’avenir sont toujours plus noires, les gens sont atomisés, cherchent un responsable et l’étranger, l’immigré leur est servi sur un plateau TV…

En attendant, la droite profite de la division de l’extrême droite grâce au phénomène Zemmour et la gauche tente de se refaire une légitimité sous couvert d’un antifascisme qui ne remet rien en question sur les fondements d’une société inégalitaire.

Face à ce constat !

Seule la lutte contre le capitalisme au quotidien et dans la rue, a du sens !!!

Le mouvement des Gilets Jaunes a montré que les personnes qui se trompaient d’ennemis, pouvaient dans la lutte, comprendre que l’ennemi n’est pas l’étranger. Qu’au contraire, nous sommes tous des exploités du système capitaliste à l’échelle mondiale !

Notre force et nos intérêts communs de travailleurs et de chômeurs sont les seuls remparts face à l’extrême droite !!

 

Derrière le fascisme se cache le capital,

la lutte antifasciste est internationale !!

 

Exploité.e.s Enervé.e.s

exploitesenerves@riseup.net

Publié dans Luttes sociales, Tracts du collectif | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Contre l’extrême droite, c’est dans la rue qu’ça s’pass !!!!

Révolution : Enjeux et perspectives

Publié dans Luttes sociales, Textes d'analyse | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Révolution : Enjeux et perspectives