Des représentants? Pourquoi faire? Cela sert-il le pouvoir?

Le mouvement contre le vie chère, dits des « gilets jaunes » est entré dans sa deuxième semaine. De nombreuses questions stratégiques s’y posent. Le pouvoir pèse pour obtenir des interlocuteurs et cela est intensément discuté, notamment sur les réseaux sociaux. On s’y demande aussi s’il vaut mieux rester sur les ronds points, aller bloquer des lieux stratégiques, ou appeler à la grève générale… Nous répondrons à tout cela en plusieurs articles. Voici le premier, sur les représentants.

Pourquoi le pouvoir veut-il des représentants ?

A quoi servent les représentants ? A négocier, servir d’interlocuteurs. Mais aussi à bloquer le mouvement : si tant est que les représentations soient fidèles, elles ne le sont que d’un moment précis.

Pour figer la mobilisation.

Contenir le mouvement dans ce qu’il était au tout départ, notamment sur le prix de l’essence, voici le premier enjeu. Si une part croissante des gilets jaunes et plus généralement des personnes intéressées par la lutte se prononce pour l’extension du mouvement, fait le lien entre le coût de l’essence et la crise du logement, parle de la hausse des salaires, cela ne fait pas les affaires du pouvoir. Alors, il met la pression pour obtenir une représentation dés maintenant, avec qui il espère bien négocier sur la base des revendications de départs.

La suite sur: http://www.19h17.info/2018/11/26/des-representants-pourquoi-faire-cela-sert-il-le-pouvoir/

This entry was posted in Luttes sociales, Textes d'analyse and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.