Ils demandent un rendez-vous, Bouad envoie la police! – Communiqué

Comment le Conseil Départemental bafoue les droits des allocataires.

Le Mardi 12 Février, des allocataires accompagnés par le Collectif Exploités Enervés se sont rendus dans les locaux de la Direction Générale du Développement Social du Conseil Départemental du Gard. Ils demandaient l’octroi immédiat du RSA aux ressortissants européens, l’égalité de traitement quelque soit leur nationalité et la fin des contrôles visant les allocataires.

Le Collectif rencontre des directeurs de service, ils établissent le caractére restrictif du réglement en vigueur depuis quelques années, les demandes des ressortissants européens étant traitées non par la CAF comme c’est l’usage pour la plupart des allocataires mais directement par le Conseil Départemental. Au cours de la journée, le Collectif Exploités Enervés sollicite un entretien avec le président du Conseil Départemental, M. Bouad.

Pour toute réponse, les militants et les allocataires voient arriver policiers et les gendarmes: M.Bouad a demandé au Préfet de faire faire évacuer les lieux. Le collectif et les personnes présentes déplorent le manque de dialogue et sortent dans le calme.

Cette politique n’est pas anodine.

Le réglement voté par les conseillers ne respectent ni le droit national, ni le droit européen, mais il est pleinement appliqué dans le Gard. Nous voyons là une volonté affirmée de ne pas octroyer le RSA à une certaine catégorie de personnes.

Volonté qui impose à ces personnes de vivre sans aucun revenu et moyen de subsistance. Volonté qui permet à un président de CD d’obtenir une évacuation par les forces de l’ordre.

Nous attendons le vote qui modifiera ce réglement limitatif et discriminatoire. En attendant celui-ci, nous restons actifs et vigilants et appelons à poursuivre la lutte en cours.

 

This entry was posted in Luttes sociales, Tracts du collectif and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.